Firefox 42 : la confidentialité renforcée en mode navigation privée

 La nouvelle version du navigateur Firefox propose une fonction anti-tracking en option au cours de vos sessions de surf.

La Fondation Mozilla fournit un effort supplémentaire pour protéger la confidentialité des utilisateurs de Firefox.

Dans sa version 42 en cours de déploiement (Windows, Mac, Linux), le navigateur Internet introduit la fonction Tracking Protection, qui a vocation à favoriser la maîtrise de la diffusion des données au cours de vos sessions de surf.

Cette protection renforcée contre le pistage (tracking) avait été intégrée dans la version bêta déballée en septembre dernier.

A l’époque, la Fondation Mozilla expliquait déjà sa démarche anti-tracking en mode navigation privée (non-sauvegarde de l’historique du surf et des cookies).

« Nous allons tester une fonctionnalité baptisée Tracking Protection qui va bloquer certains éléments des pages Web. La plupart des sites comprennent des éléments fournis par des tiers comme des outils analytiques, des boutons pour les réseaux sociaux ou l’affichage de publicité. Chacun de ces éléments collecte, enregistre l’activité du navigateur pour créer des profils susceptibles d’intéresser d’autres sites. »

Tracking Protection est donc fait pour bloquer ces éléments, résumait Silicon.fr.

Autre nouveauté dans le prolongement du respect de la vie privée : l’introduction d’un nouveau centre de supervision de la sécurité et de la confidentialité associé à Firefox.

Tout sera localisé sur un espace unique situé sur la barre d’insertion des destinations Web.

La Fondation Mozilla pense aussi aux développeurs avec de nouveaux outils d’éditions et de visualisation, incluant Animation Tools.

Vous pouvez découvrir la courte présentation des nouveautés sur Firefox 42 en vidéo avec Nick Nguyen, Vice-President de Firefox Product.

La Bourse de Tokyo finit en forte hausse, la Poste bondit

L’indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé en hausse de 1,30% la séance de mercredi, encouragé par la bonne tenue de Wall Street mardi, tandis que tous les regards étaient braqués sur les actions de la Poste japonaise qui ont terminé en fanfare leur première journée.

A l’issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a pris 243,67 points à 18.926,91 points.

L’indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a gagné pour sa part 0,88% (+13,46 points) à 1.540,43 points.

Sur le volet des changes, le dollar valait autour de 121,05 yens, plus haut que lundi à la fermeture (mardi était férié au Japon), ce qui a donné de l’allant aux acheteurs de titres de groupes exportateurs.

L’euro est quant à lui un peu descendu, à 132,55 yens.

Japan Post Holdings, la maison mère de la Poste japonaise, et ses filiales Japan Post Bank et Japan Post Insurance sont entrées en Bourse mercredi, une introduction attendue depuis une décennie et qui est la plus importante au monde cette année, avec un montant dépassant les 10 milliards d’euros.

Elles ont enregistré des bonds spectaculaires par rapport aux prix initialement proposés (+25% pour l’entité mère, +15% pour la banque et +56% pour la compagnie d’assurance).

Le pneu Michelin veut boire l’obstacle de la mondialisation

Les temps sont durs pour tout le monde. Michelin n’échappe pas à la vague de restructurations qui touche les grands industriels européens et annonce la fermeture de trois usines en Europe. Pas en France

Michelin est à l’image de Bibendum, le bonhomme boursouflé, devenu trop gros selon certains observateurs.
Mais que veut dire ‘’trop gros’’ pour une entreprise dont le but est de gagner de nouveaux marchés, de générer toujours plus d’activités et de réaliser toujours plus de profits pour réinvestir et remercier les actionnaires de leur fidélité ?
La réponse est dans la compétitivité du groupe. Compétitivité en berne. Bibendum est devenu trop gros et trop lourd à faire tourner dans le contexte concurrentiel international de plus en plus pressant.

Deux facteurs combinés

Les difficultés de Michelin trouvent leur source dans deux facteurs bien identifiés : le produit et la géographie.
Produit : on parle ici du pneu poids lourds. Le marché a reculé de 25% depuis 2007 en Europe, crise oblige. Une moindre activité entraîne moins de trafic, donc moins de business pour le numéro deux mondial du pneumatique.
Géographie : pendant que le marché européen du pneu poids lourds perdait 25% en Europe, les importations d’Asie flambaient de près de 110%.
Tout cela a pesé sur l’activité et les comptes, d’où la nécessité  d’adapter l’outil de production. Cette adaptation va passer par la fermeture de trois usines en Europe. Pour l’instant, la France est épargnée… les sites concernés sont en Italie, en Allemagne et en Grande-Bretagne. 1500 postes sont dans la balance.

Dans le même temps, Michelin annonce des investissements. Réorganisation globale plutôt que restructuration
 
Pour optimiser l’outil de production, l’entreprise mise sur des sites plus importants, pour ne pas dire géants, en regroupant des activités sur le Vieux Continent ou par de nouvelles implantations dans les pays émergents.
L’investissement global devrait approcher les 270 millions d’euros au Royaume-Uni et en Italie.
C’est la suite d’une réorganisation entamée depuis quelques temps déjà et qui va se poursuivre. On devrait en savoir plus début 2016 avec l’annonce probable de l’optimisation des moyens dans les fonctions supports (la communication, les services juridiques, l’informatique ou la finance).
Bibendum doit devenir plus agile et gagner en aisance. L’occasion de revenir au slogan initial de la manufacture clermontoise à la fin du XIXème siècle : « Le pneu Michelin boit l’obstacle »… de la mondialisation.

Impôt: la note a été plus salée en 2014 pour la moitié des Français

L’Insee chiffre à 0,5% la diminution du niveau de vie moyen des ménages dû aux nouvelles mesures fiscale et sociales intervenues en 2014. Elle n’ont que légèrement réduit les inégalités.

L’Insee confirme dans une étude publiée ce mercredi matin ce que les Français ressentent depuis de nombreux mois déjà: la hausse des prélèvements plombe leur niveau de vie. L’Institut national de la statistique chiffre en effet à 0,5% la diminution du niveau de vie moyen des ménages dû aux nouvelles mesures fiscales et sociales intervenues en 2014. La baisse atteint même 0,9% pour les 10 % des ménages les plus riches. Il souligne aussi que «les réformes des prestations et prélèvements intervenues en 2014 pénalisent les 50% des ménages les plus aisés et épargnent les 10% les plus modestes». En d’autres termes, la moitié des Français sont perdants!

En cause? Essentiellement la «hausse de l’impôt sur le revenu, ciblée sur les plus aisés» et le relèvement des taux de cotisations retraites, note l’Insee. Si aucune mesure nouvelle n’avait été mise en œuvre, les prélèvements auraient été plus faibles (-1,9%) et les prestations sociales légèrement plus élevées (+0,1%).

L’Insee entre dans le détail. La mesure qui a eu le plus d’impact sur le revenu disponible est l’augmentation des taux de cotisation vieillesse salariale (2,4 milliards d’euros), qui concerne tous les actifs cotisants. Elle engendre une perte moyenne «140 euros pour près de 18 millions de ménages tout en étant neutre sur les inégalités». Du côté de l’impôt sur le revenu, une nouvelle baisse du plafond du quotient familial vient minorer l’effet de la prise en compte des enfants à charge dans le calcul de l’impôt. Par essence ciblée sur les familles payant un impôt élevé, «c’est la mesure qui contribue le plus fortement à la réduction des inégalités en 2014 en diminuant le revenu disponible de ces ménages de 1,15 milliard d’euros».

Sinaï: un attentat à la voiture piégée fait plusieurs morts

Au moins trois policiers ont été tués aujourd’hui dans un attentat suicide dans le Sinaï, revendiqué immédiatement par la branche égyptienne de l’Etat islamique (EI) qui avait affirmé samedi être responsable du crash d’un avion russe ayant fait 224 morts, selon les médias d’Etat.

Selon l’agence de presse gouvernementale Mena, un kamikaze a fait exploser sa voiture piégée devant un club de la police à Al-Arich, chef-lieu de la province du Nord-Sinaï, où l’armée combat l’EI et où l’Airbus russe s’est écrasé après s’être disloqué en plein vol samedi.
La télévision d’Etat Nile TV a parlé d’au moins trois policiers tués dans l’attentat d’Al-Arich.

Des responsables de la sécurité dans le Sinaï ont confirmé que cet attentat avait fait des morts. La branche égyptienne de l’EI qui commet quasi-quotidiennement des attentats et attaques meurtriers visant policiers et soldats, a immédiatement revendiqué l’explosion d’Al-Arich sur ses comptes Twitter habituels, affirmant qu’elle est le fait d’un kamikaze en représailles à « l’arrestation de femmes bédouines par les forces apostates » dans la région.

«Vatileaks» : un prélat arrêté dans le cadre d’un vol de données

Un prélat espagnol, Mgr Angel Vallejo Balda, a été arrêté lundi pour divulgation d’informations confidentielles, a annoncé le Vatican dans un communiqué.
Mgr Vallejo Balda, membre de l’Opus Dei et secrétaire de l’ancienne Commission sur l’organisation des structures économiques et administratives du Saint-Siège (COSEA), avait été convoqué par la Gendarmerie vaticane durant le week-end.

Francesca Chaouqui, également membre de la COSEA, l’a été dans le même temps mais a ensuite été libérée «en raison de sa collaboration avec les enquêteurs».

Selon la presse italienne, un vol de données aurait été perpétré sur l’ordinateur du contrôleur général des finances du Vatican, l’Italien Libero Milone, dans son bureau situé non loin de la place Saint-Pierre. Libero Milone, nommé par le pape le 5 juin dernier pour la réforme des finances, est en charge de l’audit des comptes de l’ensemble des administrations du petit Etat.

Deux livres vont paraître sur les affaires financières du Saint-Siège

Deux ouvrages à paraître prochainement, promettant des révélations sur les affaires financières du Saint-Siège, sont signés par les journalistes Emiliano Fittipaldi de L’Espresso et Gianluigi Nuzzi de Mediaset.

Cette divulgation de données fait écho à la fuite de documents, surnommée «Vatileaks», qui avait marqué la fin du pontificat de Benoît XVI en 2012. Ces fuites avaient été rassemblées et publiées par le journaliste Gianluigi Nuzzi. Le Vatican fait référence, dans son communiqué, à cette affaire, parlant d’une «grave trahison de la confiance» accordée par le pape, et n’excluant pas un procès par le tribunal du Vatican.

La Russie annonce avoir bombardé la région de la cité antique Palmyre en Syrie

L’armée russe a annoncé lundi avoir bombardé la région de Palmyre, un fief des jihadistes de l’organisation État islamique (EI) en Syrie. Selon un habitant de la cité archéologique, l’ampleur des dégâts n’a pas pu être vérifiée.

La Russie a affirmé, lundi 2 novembre, avoir bombardé la région de Palmyre, antique cité située à 205 km à l’est de Damas, en Syrie. Les avions russes y ont détruit une « position défensive » et des « batteries antiaériennes » des jihadistes de l’organisation État islamique (EI), a annoncé dans un communiqué le ministère russe de la Défense qui estime avoir bombardé 237 cibles « terroristes » en Syrie en deux jours.

Selon Khaled al-Homsi, un habitant de la ville, les Russes ont frappé la citadelle située sur une colline juste à l’ouest de la cité antique de Palmyre. « L’ampleur des dégâts n’a pas pu être vérifiée », a-t-il déclaré à l’AFP. De son côté, le directeur des Antiquités et des musées en Syrie Maamoun Abdulkarim a dit ne pas disposer d’informations concernant des raids russes à Palmyre.

Ce ne sont pas les premières frappes aériennes, dans cette région, revendiquées par la Russie qui a toujours assuré éviter soigneusement les sites archéologiques. Le groupe EI s’était emparé de Palmyre le 21 mai après en avoir chassé les forces gouvernementales. Le groupe jihadiste y a procédé à des exécutions sommaires et à d’importantes destructions de joyaux archéologiques.

L’aviation russe à flux tendu

Selon le communiqué du ministère russe de la Défense, les avions russes ont effectué 131 sorties en deux jours et frappé des cibles dans les provinces de Hama (centre), Homs (centre), Lattaquié (ouest), Alep (nord-ouest), Raqqa (est) et dans la région de Damas.

Dans la banlieue de la ville d’Alep, un camp qui servait à la préparation de combattants en provenance de l’étranger a été détruit, a affirmé le ministère. À Salma, localité de la province de Lattaquié déjà bombardée à plusieurs reprises par l’aviation russe, Moscou a affirmé avoir touché un poste de commandement du Front al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaïda, qui servait notamment à perturber les communications radio des forces gouvernementales.

Depuis le début, fin septembre, de son intervention en Syrie, la Russie dit exclusivement s’en prendre à l’EI et à d’autres groupes « terroristes » à la demande du régime de Damas. Washington et ses alliés affirment que les raids russes sont plutôt destinés à sauver le régime du président Bachar al-Assad et visent les groupes rebelles plutôt que les jihadistes de l’EI.

Calais: 300 migrants de la «jungle» orientés vers des centres d’accueil

La préfecture du Pas-de-Calais a annoncé ce lundi l’organisation d’un troisième départ de migrants de Calais vers des centres d’accueil et d’orientation en France. Ce déplacement concernera quelque 300 personnes mardi matin.

«300 migrants, qui ont renoncé à leur projet migratoire vers le Royaume-Uni, pourront bénéficier d’une mise à l’abri ailleurs en France, sans que cette offre soit conditionnée par le dépôt préalable d’une demande d’asile», a indiqué la préfecture du Pas-de-Calais dans un communiqué diffusé lundi soir.

«A cette fin, un troisième départ à destination de centres d’accueil et d’orientation métropolitains sera organisé ce mardi 3 novembre», a ajouté la préfecture, précisant qu’il s’agissait de centres situés à Luchon, Grand Quevilly, Saint-Etienne-du-Rouvray, La Roche-sur-Yon, Getigne, Peyrat-le-Château, Meymac, Guéret, Toulouse, Mondonville, Taizé, Roanne, Boën, La Tour-en-Jarez et Pessat-Villeneuve.

«Reconsidérer leur projet d’immigration au Royaume-Uni»

Ce transfert loin de la «Jungle» de Calais, où sont présents quelque 6000 immigrés clandestins dans des conditions précaires, doit leur permettre de jouir «d’un temps de répit, dans des conditions stables et rassurantes, au cours duquel ils pourront bénéficier d’un suivi sanitaire et social, prendre la mesure de leur situation et reconsidérer leur projet d’immigration au Royaume-Uni», estime la préfecture.

Ces départs volontaires de migrants sont le résultat des «maraudes sociales» effectuées au sein même du camp de la Lande (l’autre nom de la «Jungle»). Les deux précédents départs vers des centres accueils avaient concerné 293 d’entre eux le 27 octobre et 402 le 29 octobre.

La « Jungle » s’est formée à proximité de la rocade portuaire de Calais depuis le début d’année 2015, à la suite de la volonté de la mairie de déplacer les migrants du centre-ville pour «soulager» les habitants. Le gouvernement a annoncé fin août l’installation de containers permettant de loger 1 500 personnes au sein d’un nouveau camp.

Enlevée par son père parti en Syrie : l’appel à l’aide de la mère de Lila

Le père de Lila, 3 ans et demi, serait en route avec l’enfant pour la Syrie. Sa mère lance un appel à l’aide. C’est un cri, un appel au soutien des plus hautes autorités de l’Etat. Magali Laurent, 35 ans, n’a pas revu sa petite Lila, 3 ans et demi, depuis le 19 octobre. Le père de l’enfant, son ex-mari, censé l’avoir emmenée en Tunisie pour les vacances scolaires, l’aurait en réalité embarquée pour la Turquie, avec sans doute pour projet de rallier la Syrie.

«Elle est en danger imminent, en danger grave! Il n’a peut-être pas encore traversé la frontière. S’il vous plaît, aidez-moi! Ne laissez pas ma petite fille dans cet enfer. Je remuerai ciel et terre pour la retrouver mais j’ai besoin d’aide», supplie la maman, en pleurs.

Cet appel émouvant a été lancé, ce lundi après-midi, dans le cabinet lillois de son avocat, Me Frank Berton, qui vient de saisir le parquet anti-terroriste de Paris d’une plainte avec constitution de partie civile pour «enlèvement». La PJ de Nanterre (Hauts-de-Seine) avait été alertée dès la semaine dernière, le jour où Lila devait rentrer chez sa maman, le mardi 27. «Ce jour-là, mon ex-belle soeur m’a téléphoné, catastrophée. Il venait de l’appeler pour lui dire qu’il était en Turquie avec Lila et qu’il ne reviendrait pas.», raconte Magali Laurent.

Vendredi, elle reçoit ce seul et dernier message via skype: «Lila va bien, elle en bonne santé. Je jure par Allah je n’ai pas fait ça pour me venger de toi bien que le résultat soit le même (…) Qu’Allah te donne patience pour cette immense épreuve.»

Magali Laurent avait rencontré Alexandre-Anis Riahi, un Franco-tunisien de 36 ans, en vacances en Tunisie en 2007. Le couple s’était marié en 2011 et séparé début 2014. C’est à cette époque là que son ex-conjoint, qui venait d’être licencié de son travail dans l’hôtellerie après un plainte pour vol, aurait basculé dans l’islam radical. «C’était un bon papa. Il tenait des propos radicaux, notamment après Charlie-Hebdo… Mais depuis cet été, il avait rasé sa barbe, s’était remis au sport… Jamais je n’aurais cru qu’il oserait faire ça à sa fille!»

Air Cocaïne : Sarkozy dénonce la géolocalisation de son téléphone par la justice

Nicolas Sarkozy a dénoncé la géolocalisation de son téléphone par la justice en marge de l’affaire Air cocaïne, dans un entretien au Parisien/Aujourd’hui en France à paraître mardi 3 novembre. « Je veux savoir au nom de quoi un magistrat a pu prendre de telles mesures, pour la seule raison que j’ai voyagé avec la même compagnie d’avions », affirme l’ancien président de la République.

Selon des informations publiées dimanche dans le Journal du dimanche, le téléphone de l’ancien chef de l’État a été géolocalisé et les factures détaillées de ses communications demandées par la juge marseillaise Christine Saunier-Ruellan, chargée de l’enquête sur un vaste trafic de drogue transatlantique.

En marge de l’affaire Air cocaïne, une information judiciaire est ouverte à Paris pour abus de biens sociaux autour de trois vols en jet privé de l’ex-président en 2012-2013, facturés à la société Lov Group de son ami Stéphane Courbit. L’un de ces vols a été effectué à bord de l’avion incriminé dans l’affaire Air Cocaïne.
« Et si la garde des Sceaux en est informée… »

« Je veux savoir si un autre client de la compagnie aérienne a été géolocalisé et écouté : y en a-t-il d’autres ou est-ce un traitement qui m’a été réservé ? », s’interroge-t-il. Pour le président du parti Les Républicains, « c’est impossible de prendre de telles mesures sans demander l’autorisation du bâtonnier, car je suis avocat : l’ont-ils demandé ? »

« Croyez-vous qu’on géolocalise le chef de l’opposition, qu’on écoute ses conversations au téléphone, tout son entourage, sans que la garde des Sceaux en soit informée ? Je pose la question. Et si la garde des Sceaux en est informée, elle ne parle pas avec le président de la République ? Je n’ai pas plus de droits que les autres, mais je n’en ai pas moins non plus », ajoute encore M. Sarkozy.